1/35

[…]

« Il faut le découvrir, le déchiffrer, le comprendre. Sans texte, zéro, le nombre parfait. Mais il y a tout de même les images, qui elles, vous permettent de rebondir, comme une balle dans un labyrinthe. La seule chose à savoir, c’est que c’est là. »

Réalisé dans le cadre du projet Bildsprache 2018
Bienne, février 2018